Addiction Suisse - Faits et chiffres - Conséquences

Conséquences

Le nombre de personnes admises en traitement avec un problème principal d'usage de cocaïne a diminué entre 2006 et 2012, mais a augmenté depuis lors. Une évolution similaire, mais à un niveau inférieur, peut aussi être observée pour les personnes admises en traitement pour la première fois.

Le nombre de personnes admises en traitement en raison d'un problème principal de consommation de cocaïne est resté relativement stable depuis 2006 et figure à la troisième place parmi les drogues illégales, après le cannabis et les opioïdes.

Références

Maffli, E., Delgrande Jordan, M., Schaaf, S., Dey, M. (2018). act-info Jahresbericht 2016: Suchtberatung und Suchtbehandlung in der Schweiz: Ergebnisse des Monitoringsystems. Bern: Bundesamt für Gesundheit (BAG). .pdf Document

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print