Addiction Suisse - Faits et chiffres - Portrait

Portrait

MDMA/Ecstasy : drogue de synthèse

La MDMA, dont l'appellation chimique est 3,4-méthylènedioxyméthamphétamine, et les substances à structure analogue (MMDA, MDA, MDEA et MBDM) sont des dérivés synthétiques des amphétamines. Elles se classent parmi les drogues de synthèse (designer drugs) car il s'agit de substances créées de toutes pièces dans des laboratoires.

Depuis les années 1990, la MDMA sous forme de pilules (ecstasy) s'est établie en Suisse comme drogue festive. Elle est ensuite apparue sous forme de poudre ou de cristaux. Les pilules d'ecstasy sont vendues au marché noir sous différentes dénominations (XTC, E, X, Eve, mais aussi des noms de marque, Hello Kitty par exemple).

La MDMA/ecstasy est principalement absorbée par voie orale. Sous forme de pilule (ecstasy) ou de cristaux, la MDMA est le plus souvent avalée. Sous forme de poudre, elle est plutôt sniffée.

La MDMA/ecstasy est consommée avant tout durant les loisirs. Les analyses des eaux usées montrent que la consommation a lieu principalement durant le week-end. Les clubs, les festivals et les bars sont les lieux de consommation et de commerce les plus fréquents.

Plus d'une pilule d'ecstasy sur dix contient des substances pharmacologiquement actives autres que la MDMA. Les substances les plus couramment ajoutées sont la caféine, le 2C-B ou d'autres produits de synthèse. Au cours des dernières années, la quantité de MDMA contenue dans les pilules d'ecstasy a régulièrement augmenté ; elle a pratiquement doublé au cours des dix dernières années (risque d'overdose accru).

En savoir plus

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print