Addiction Suisse - Faits et chiffres - Usage

Usage

En 2012, 1.1% de la population rapportait un comportement de jeu excessif (jeu problématique ou pathologique). Un quart de la population n'a jamais joué et presque deux-tiers ont des pratiques de jeu à faible risque.

Références

Eichenberger, Y., Rihs-Middle, M. (2014). Glücksspiel: Verhalten und Problematik in der Schweiz- Schlussbericht. Ferarihs: Villars-sur-Glâne. .pdf Document

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print