Addiction Suisse - Faits et chiffres - Prévention

Prévention

Réduction des risques

Auprès des consommatrices et consommateurs d'opioïdes, le but premier de la prévention est de réduire les risques associés à la consommation.

En Suisse, diverses mesures de réduction des risques sont mises en place, par exemple la distribution de seringues, des centres d'accueil bas seuil ou des espaces de consommation sécurisée. Les automates à seringues permettent l'échange d'une seringue usagée contre une seringue propre.

Les grandes villes suisses proposent des centres d'accueil bas seuil ainsi que des espaces de consommation sécurisée, dans lesquels les consommatrices et consommateurs peuvent se procurer du matériel d'injection stérile et bénéficier de locaux permettant une consommation dans un environnement protégé et stérile. Ces lieux sont encadrés par du personnel médical et des travailleuses et travailleurs sociaux, ce qui permet le contact et le dialogue avec les consommatrices et consommateurs.

Traitement de substitution

Etant donné que la plupart des atteintes à la santé et des conséquences sociales chez les personnes dépendantes aux opioïdes sont causées par les conditions de vie et l'illégalité de la substance, le traitement de substitution est proposé en Suisse depuis de nombreuses années comme option thérapeutique : les opioïdes (héroïne) consommés illégalement sont remplacés sur prescription médicale par une drogue légale ayant un effet similaire (méthadone, buprénorphine, morphine). A long terme, les objectifs suivants peuvent être atteints : réduction de la mortalité, amélioration de l'état de santé général, prévention de la transmission des maladies infectieuses et amélioration de la qualité de vie.

Traitement avec prescription médicale d'héroïne

Dans les cas de dépendance sévère, l'héroïne peut être remplacée dans le cadre d'un traitement de substitution par de la diacétylmorphine (héroïne pharmaceutique). La prescription du médicament est contrôlée et accompagnée d'un traitement médical et d'une prise en charge psychosociale. Les critères pour un traitement avec prescription médicale d'héroïne sont différents des critères appliqués pour les autres traitements de substitution.

Synthèse prévention

La prévention des dépendances ne vise pas à interdire toute consommation de substances, mais plutôt à en prévenir ou réduire les conséquences. Selon le groupe cible, cela signifie :

  • empêcher ou retarder l'entrée dans la consommation de substances addictives
  • limiter les effets négatifs de la consommation pour les individus et la société (réduction des risques)

La prévention peut être structurelle ou comportementale. Idéalement, ces deux niveaux se complètent et se renforcent mutuellement.

La prévention structurelle

La prévention structurelle - également appelée approche axée sur le contexte - vise une modification de l'environnement. Cela peut se traduire par des mesures législatives ou régulatrices (p.ex. : politique des prix, interdictions de vente, restrictions de publicité, etc.), mais aussi par l'amélioration des conditions sociales (emplois et lieux d'habitation favorables à la santé, etc.).

Prévention comportementale

L'objectif de la prévention comportementale est de soutenir et encourager les individus à adopter un usage responsable des substances psychoactives ou des comportements potentiellement addictifs. Cela se traduit par la promotion des compétences psychosociales et des compétences de consommation. La prévention commence dès la petite enfance, dans la famille, et touche toutes les phases de la vie.

En termes de prévention comportementale, on distingue souvent la prévention universelle, sélective et indiquée, qui s'adressent à des groupes de personnes ayant des comportements à risques différents.

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print