Addiction Suisse - Faits et chiffres - Prévention

Prévention

Prévenir l'entrée en consommation et soutenir l'arrêt

La prévention en matière de tabagisme poursuit les buts suivants :

  • Eviter l'entrée en consommation
  • Limiter au maximum la durée de consommation
  • Soutenir les personnes qui souhaitent arrêter de fumer
  • Protéger l'ensemble de la population d'une exposition à la fumée du tabac

Prévention structurelle

Le but des mesures structurelles ayant prouvé leur efficacité est de diminuer l'attractivité et l'accessibilité des produits du tabac et de contribuer à dénormaliser le tabagisme. L'augmentation du prix, l'interdiction générale de la promotion et de la publicité des produits du tabac, une généralisation des espaces sans fumée de même qu'une offre étendue d'aide au sevrage tabagique sont des mesures reconnues et préconisées par la Convention cadre de lutte contre le tabagisme de l'OMS (CLATT).

Prévention comportementale

Les mesures structurelles s'accompagnent souvent de projets ciblant de manière coordonnée l'école, la famille et les communes. Il s'agit notamment de campagnes de sensibilisation et d'information. Pour les jeunes en particulier, les approches visant le renforcement des compétences psychosociales sont efficaces.

Consultation et traitement

Arrêter de fumer est un processus qui peut prendre du temps et nécessiter plusieurs tentatives. Des stratégies et des aides efficaces pour arrêter de fumer existent. Des médicaments comme les patches de nicotine, tout comme l'accompagnement par un-e professionnel-le, peuvent contribuer à surmonter la dépendance à la nicotine.

L'Association suisse de prévention du tabagisme (AT) met à disposition une liste d'adresses par canton, de recommandations et de méthodes validées. www.stop-tabac.ch offre des conseils utiles et une ligne téléphonique d'aide en différentes langues.

Synthèse prévention

La prévention des dépendances ne vise pas à interdire toute consommation de substances, mais plutôt à en prévenir ou réduire les conséquences. Selon le groupe cible, cela signifie :

  • empêcher ou retarder l'entrée dans la consommation de substances addictives
  • limiter les effets négatifs de la consommation pour les individus et la société (réduction des risques)

La prévention peut être structurelle ou comportementale. Idéalement, ces deux niveaux se complètent et se renforcent mutuellement.

La prévention structurelle

La prévention structurelle - également appelée approche axée sur le contexte - vise une modification de l'environnement. Cela peut se traduire par des mesures législatives ou régulatrices (p.ex. : politique des prix, interdictions de vente, restrictions de publicité, etc.), mais aussi par l'amélioration des conditions sociales (emplois et lieux d'habitation favorables à la santé, etc.).

Prévention comportementale

L'objectif de la prévention comportementale est de soutenir et encourager les individus à adopter un usage responsable des substances psychoactives ou des comportements potentiellement addictifs. Cela se traduit par la promotion des compétences psychosociales et des compétences de consommation. La prévention commence dès la petite enfance, dans la famille, et touche toutes les phases de la vie.

En termes de prévention comportementale, on distingue souvent la prévention universelle, sélective et indiquée, qui s'adressent à des groupes de personnes ayant des comportements à risques différents.

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print