Risques et conséquences de la consommation d’amphétamines et de méthamphétamine - Faits et Chiffres - addictionsuisse.ch

Risques et conséquences de la consommation d’amphétamines et de méthamphétamine

Risques liés à la consommation des amphétamines

Les amphétamines provenant du marché noir présentent différents risques, par leur dangerosité mais aussi en raison de dosages inconnus et des impuretés. Les risques liés à la consommation d'amphétamines et de méthamphétamines dépendent de sa fréquence, de sa durée, du dosage, de la qualité de la drogue, de la situation de consommation, de l'état de santé et de la disposition psychique de l'individu.

Risques immédiats

Les risques immédiats liés à l'usage d'amphétamines sont :

  • l'accélération du rythme cardiaque pouvant entraîner une crise cardiaque, une hémorragie cérébrale et/ou une attaque d'apoplexie
  • l'élévation de la température corporelle, avec un risque de déshydratation ou de surchauffe

La méthamphétamine parvient beaucoup plus rapidement au cerveau que les amphétamines et ses effets sont beaucoup plus forts. Elle agit plus violemment sur le système cardiovasculaire que l'amphétamine.

Les amphétamines et la méthamphétamine ont aussi un effet coupe-faim. Celui-ci, couplé à un état de sur-stimulation engendré par la drogue et de fatigue chronique liée au manque de sommeil, peut conduire à un état d'épuisement chez les usagers.

Risque mortel

Les amphétamines, tout comme la méthamphétamine, prises à fortes doses, peuvent mener à une intoxication. Celle-ci peut être accompagnée d'états anxieux, d'une brusque augmentation de la tension artérielle avec un danger accru d'hémorragie cérébrale, d'hypotension ou de convulsions. Une intoxication à l'amphétamine peut conduire à une paralysie de l'appareil respiratoire, à un collapsus cardiovasculaire et à la mort, suite à une défaillance cardiaque.

    Risques à plus long terme

    La consommation répétée d'amphétamines peut entraîner des conséquences psychiques et physiques.

  • Atteintes psychiques
    • dépression
    • anxiété
    • épuisement
    • agitation
    • irritabilité, agressivité
    • absence d'inhibition et de sens critique
    • risque de psychose amphétaminique, qui peut durer jusqu'à un mois
    • Les consommatrices et les consommateurs chroniques peuvent être entraînés pendant des heures dans des activités répétitives et aberrantes
  • Atteintes physiques
    • perte de poids
    • affaiblissement du système immunitaire
    • lésions de certains organes (en particulier les reins, l'estomac et l'intestin) et œdèmes pulmonaires
    • troubles du rythme cardiaque et lésions cardiaques
    • assèchement des muqueuses de la bouche et de la gorge
    • blessures difficiles à guérir
    • états d'épuisement, troubles du sommeil
  •  

    Les risques liés à l'usage de méthamphétamines sont globalement les mêmes, avec des effets plus forts, donc des risques potentiellement plus élevés.

Dépendance

Le grand risque d'une consommation sur le long terme est de voir se développer une dépendance. Celle-ci peut déjà apparaître quand les amphétamines ne sont consommées qu'en certaines occasions et à faibles doses. La dépendance psychique se manifeste particulièrement par un besoin récurrent de consommer.

La méthamphétamine a un potentiel de dépendance plus élevé, notamment en raison de la puissance et de la durée plus longue de ses effets, ainsi que des effets négatifs lors de la descente.

Syndrome de sevrage

L'arrêt de la consommation des amphétamines entraîne un syndrome de sevrage, surtout lorsque la consommation se fait par voie intraveineuse ou par inhalation (fumée).

Symptômes:

  • épuisement, fatigabilité
  • mauvaise humeur
  • dépression, anxiété
  • plus grand besoin de sommeil
  • augmentation de l'appétit
  • troubles de la concentration
  • tendances suicidaires

Le syndrome de sevrage s'estompe généralement après une à deux semaines. Il faut par contre un délai bien plus long pour se défaire de la dépendance psychique, qui se manifeste par un besoin récurrent de consommer.

Consommation mixte

Les amphétamines sont fréquemment consommées en combinaison de l'alcool ou d'autres drogues. Les consommatrices et consommateurs s'exposent alors à des interactions physiques et psychiques imprévisibles.

Consommation durant la grossesse

Si une femme enceinte consomme des amphétamines ou de la méthamphétamine, le principe actif parvient au fœtus par le sang, ce qui peut entraîner de graves troubles du développement et du comportement pour l'enfant à naître.

La prise d'amphétamines peut également provoquer des contractions et un accouchement prématuré.

(Méth-)Amphétamine et circulation routière

La consommation de (méth-)amphétamine entraîne une perte du sens des réalités et de mauvaises appréciations des situations, ainsi qu'une plus grande propension à prendre des risques. Les pupilles sont dilatées, réduisant la réaction à une lumière vive (éblouissement). Lorsque les effets de la substance se dissipent, ils font place à de la fatigue et de l'épuisement. Il est donc déconseillé de prendre le volant après avoir consommé de la (méth-)amphétamine, même plusieurs heures après la consommation. Le mélange de substances présente un danger particulièrement élevé vu que leurs effets croisés sont largement imprévisibles.

En savoir plus

Dernière actualisation: 26.05.2020
Top
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print