Addiction Suisse - Faits et chiffres - Prévention

Prévention

Information et intervention précoce

Une information appropriée sur les risques liés à la consommation fait partie des mesures de prévention importantes, tout comme le repérage précoce de formes de consommation problématique. Il importe de trouver des approches individuelles s'appuyant sur le dialogue et le conseil dans un modèle d'intervention précoce. Les institutions spécialisées dans le domaine de l'adolescence et des dépendances peuvent soutenir les parents et les jeunes.

Il importe aussi que la prévention s'adresse aux consommateurs pour que ceux-ci prennent le moins de risques possible. Les messages importants sont les suivants :

  • Renoncer à consommer lorsqu'on ressent des troubles psychiques.
  • Ne pas consommer dans des contextes nécessitant de la concentration et de l'attention.
  • Limiter la fréquence de consommation et les doses pour réduire le risque de dépendance.
  • Ne pas mélanger le cannabis avec d'autres drogues car cela peut en renforcer ou en atténuer l'effet, mais aussi avoir des conséquences imprévisibles.
  • Si possible, consommer du cannabis dont on connaît la qualité.
  • Prévenir les surdoses, notamment lorsque le cannabis est absorbé par voie orale et que ses effets sont retardés.

Certaines personnes aimeraient réduire ou arrêter leur consommation mais n'y parviennent pas. Elles peuvent obtenir du soutien auprès de centres d'aide et de conseil ou sur Internet, sous forme de conseil en ligne. Des entretiens motivationnels et des thérapies centrées sur la personne figurent parmi les approches thérapeutiques les plus utilisées.

Synthèse prévention

La prévention des dépendances ne vise pas à interdire la consommation de substances ou certains comportements, mais plutôt à en prévenir ou réduire les conséquences. Selon le groupe cible, cela signifie :

  • empêcher ou retarder l'entrée dans la consommation de substances addictives
  • favoriser l'apprentissage d'une gestion responsable et contrôlée de certains comportements (par exemple les jeux d'argent ou les jeux en ligne)
  • limiter les effets négatifs de la consommation ou de certains comportements pour les individus et la société (réduction des risques)

La prévention peut être structurelle ou comportementale. Idéalement, ces deux niveaux se complètent et se renforcent mutuellement.

La prévention structurelle

La prévention structurelle - également appelée approche axée sur le contexte - vise une modification de l'environnement. Cela peut se traduire par des mesures législatives ou régulatrices (p.ex. : politique des prix, interdictions de vente, restrictions de publicité, etc.), mais aussi par l'amélioration des conditions sociales (emplois et lieux d'habitation favorables à la santé, etc.).

Prévention comportementale

L'objectif de la prévention comportementale est de soutenir et encourager les individus à adopter un usage responsable des substances psychoactives ou des comportements potentiellement addictifs. Cela se traduit par la promotion des compétences psychosociales et des compétences de consommation. La prévention commence dès la petite enfance, dans la famille, et touche toutes les phases de la vie.

En termes de prévention comportementale, on distingue souvent la prévention universelle, sélective et indiquée, qui s'adressent à des groupes de personnes ayant des comportements à risques différents.

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print