Addiction Suisse - Faits et chiffres - Prévention

Prévention

Consommation de cocaïne : des contextes hétérogènes

La cocaïne n'est pas une substance anodine : sa consommation peut engendrer une forte dépendance, dont les conséquences physiques et psychiques sont souvent graves.

Les contextes de consommation de la cocaïne sont très hétérogènes: rue, clubs, travail, bars ou domicile privé. Les mesures de prévention doivent viser les lieux à forte consommation et la communication doit être au diapason de la culture des différents groupes cible.

Empêcher l'entrée en consommation

Le premier objectif de la prévention est d'empêcher l'entrée en consommation, notamment par :

  • l'information sur les risques liés à la consommation
  • le renforcement des compétences de l'individu, par exemple en développant sa capacité à alterner les phases d'activités et de repos ou à reconnaître ses limites personnelles

Réduction des risques et Safer Use

Auprès des consommatrices et consommateurs, le but de la prévention sera avant tout de réduire les risques liés à la consommation.

Une mesure de réduction des risques réalisée directement sur les lieux de consommation appliquée dans plusieurs cantons est le test de la drogue dans un laboratoire mobile ("drug checking") afin de connaître sa composition effective. Ces tests doivent s'accompagner d'un dialogue avec les consommatrices et consommateurs, d'explications concernant l'analyse des substances et de messages préventifs clairs.

Les consommatrices et consommateurs ont également accès à des règles de Safer Use sur plusieurs sites Internet (voir "En savoir plus"). Ces sites proposent des recommandations au niveau des pratiques de consommation et des informations détaillées sur des substances spécifiques (risques, effets secondaires, etc.).

Aider à sortir de la consommation

Il s'agit d'inciter les consommatrices et les consommateurs à sortir de la consommation. Il existe, entre autres, des offres à bas seuil offertes sur le web qui encouragent à évaluer et à remettre en question sa consommation.

Ne pas banaliser

Les statistiques montrent une augmentation de la consommation de cocaïne au cours des dernières années. Cette évolution doit être prise au sérieux, mais ne doit pas être surestimée, surtout auprès des jeunes. En effet, l'intérêt des médias pour ce qui est parfois appelé le " boom de la cocaïne " comporte un risque de banalisation : l'usage de la cocaïne peut être perçu comme un phénomène répandu et donc anodin au sein de la population. La prévention doit donc contribuer à ce que les risques inhérents à cette consommation ne soient pas banalisés.

Synthèse prévention

La prévention des dépendances ne vise pas à interdire la consommation de substances ou certains comportements, mais plutôt à en prévenir ou réduire les conséquences. Selon le groupe cible, cela signifie :

  • empêcher ou retarder l'entrée dans la consommation de substances addictives
  • favoriser l'apprentissage d'une gestion responsable et contrôlée de certains comportements (par exemple les jeux d'argent ou les jeux en ligne)
  • limiter les effets négatifs de la consommation ou de certains comportements pour les individus et la société (réduction des risques)

La prévention peut être structurelle ou comportementale. Idéalement, ces deux niveaux se complètent et se renforcent mutuellement.

La prévention structurelle

La prévention structurelle - également appelée approche axée sur le contexte - vise une modification de l'environnement. Cela peut se traduire par des mesures législatives ou régulatrices (p.ex. : politique des prix, interdictions de vente, restrictions de publicité, etc.), mais aussi par l'amélioration des conditions sociales (emplois et lieux d'habitation favorables à la santé, etc.).

Prévention comportementale

L'objectif de la prévention comportementale est de soutenir et encourager les individus à adopter un usage responsable des substances psychoactives ou des comportements potentiellement addictifs. Cela se traduit par la promotion des compétences psychosociales et des compétences de consommation. La prévention commence dès la petite enfance, dans la famille, et touche toutes les phases de la vie.

En termes de prévention comportementale, on distingue souvent la prévention universelle, sélective et indiquée, qui s'adressent à des groupes de personnes ayant des comportements à risques différents.

En savoir plus

.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print