E-cigarettes en Suisse : modes de consommation, effets et risques, législation, prévention - Faits et Chiffres - addictionsuisse.ch

E-cigarettes : modes de consommation, effets et risques, législation, prévention

Portrait

L'e-cigarette est constituée d'un embout buccal, d'un accumulateur rechargeable, d'un vaporisateur et d'une cartouche. La cartouche contient un liquide composé d'un mélange de propylène glycol, de glycérine, d'eau et substances aromatiques. Le liquide se transforme en vapeur qu'on inhale en aspirant par l'embout buccal ou en appuyant sur un bouton. Il existe une grande variété d'arômes, avec ou sans nicotine.

 

Effets

La nicotine, présente en partie dans le liquide, est la substance psychoactive qui est la cause des effets psychoactifs et de la dépendance. La nicotine stimule la libération de dopamine et d'autres neurotransmetteurs aux multiples effets physiques et psychiques : stimulation, augmentation des perceptions, de la mémoire, diminution de l'appétit. La quantité de nicotine absorbée dépend du produit et de la façon de l'utiliser.

Des études ont établi qu'avec les cigarettes électroniques de la deuxième génération, on atteint la même concentration de nicotine dans le sang après une bonne trentaine de minutes qu'après cinq minutes avec une cigarette classique. Une troisième génération de produits plus performante pour délivrer la nicotine a fait son apparition sur le marché.

Les e-cigarettes contenant des sels de nicotine, qui pourraient bientôt être vendues en Suisse, augmentent l'apport en nicotine au même niveau que la cigarette voire au-delà.

Risques-Conséquences

Dépendance

La nicotine est une des substances qui rend le plus rapidement dépendant. Avec les cigarettes électroniques disponibles sur le marché suisse, le risque de dépendance est probablement plus faible qu'avec les cigarettes. Les nouvelles e-cigarettes dont le liquide contient des sels de nicotine peuvent au contraire générer une dépendance plus forte.

Risques pour la santé

Un groupe d'experts a estimé que les e-cigarette sont 95% moins nocives que les cigarettes classiques, puisqu'on ne retrouve dans l'aérosol des e-cigarettes qu'une petite partie des substances nocives responsables des cancers et des maladies cardiovasculaires. Ces produits contiennent néanmoins des substances telles que le formaldéhyde, l'alcool benzylique et les nitrosamines NNK.

On ne sait pas, si les effets nocifs augmentent de façon linéaire avec la quantité consommée. Seules des études à long terme permettront de déterminer les risques réels pour la santé. A ce jour, les données ne sont pas claires quant à savoir si la cigarette électronique peut favoriser des inflammations des voies respiratoires telles que bronchite ou asthme.

Grossesse

Fumer pendant la grossesse entrave le développement du cerveau et des poumons. La nicotine augmente le risque de naissance prématurée, de faible poids à la naissance, de mort à la naissance et de mort subite du nourrisson.

Décès

On ne peut rien affirmer concernant les décès liés à l'usage d'e-cigarette. Etant donné que la plupart des substances nocives des produits à base de nicotine sont générées avec la combustion, les e-cigarettes en produisent moins. Toujours est-il que certaines substances nocives peuvent, en petite quantité déjà, conduire à des problèmes de santé.

 

Législation

Fumée passive

Concernant la protection contre la fumée passive, les e-cigarettes sont soumises aux interprétations cantonales de la loi. La pollution dans les pièces où l'on vapote est bien moindre que dans les fumoirs, mais elle n'est pas négligeable. Par conséquent, la protection contre la fumée passive devrait inclure l'usage de cigarettes électroniques.

Protection de la jeunesse

Il n'existe à l'heure actuelle aucune limite de vente concernant les e-cigarettes et les liquides. Cela veut dire que selon le droit actuel, ces produits peuvent être vendus à des enfants.

La publicité

Comme les e-cigarettes ne sont pas soumises à l'ordonnance sur les produits du tabac, la publicité est libre.

Imposition

Les e-cigarettes sont taxées uniquement avec la TVA de 8%.

 

Prévention

Du point de la prévention, il est recommandé de traiter ces produits comme les autres produits du tabac. Les conseils concernant le sevrage ou les offres d'aide sont les mêmes. Voir Prévention dans le chapitre Cigarettes und co.

Réduction des risques et sevrage tabagique

En Suisse, la cigarette électronique est le moyen le plus utilisé aujourd'hui pour essayer d'arrêter de fumer, même si le taux de succès n'est pas nécessairement plus élevé qu'avec d'autres méthodes. Néanmoins, pour une partie des personnes qui souhaitent arrêter de fumer, la cigarette électronique peut être la méthode de choix et apporter le succès espéré.

Les fumeuses et les fumeurs, qui abandonnent la cigarette classique au profit de l'e-cigarette réduisent les risques pour leur santé, puisqu'ils évitent ainsi les substances nocives émises par la combustion. Lors d'une consommation mixte (e-cigarette et cigarette), les risques pour la santé diminuent faiblement.

Top
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print